Le chevalet : un support utilisé en peinture

Le chevalet : un support utilisé en peinture

Le chevalet : un support utilisé en peinture

Le chevalet : un support utilisé en peinture

Le peintre se sert d’un chevalet pour tenir son œuvre en cours, c’est analogue à une table de travail pour les écrivains. Plusieurs types de chevalets existent : de plus petits modèles  à poser sur une table et nécessaires pour une œuvre de petite dimension jusqu’aux grands modèles appelé chevalet d’atelier  nécessaires pour les toiles plus grandes.

chevalet.jpg

Un support est adjoint au chevalet  afin de positionner un tableau à peindre. Si le support  du tableau est en toile, celle-ci est soutenue par un châssis.  

Les origines du chevalet

Le chevalet n’est ni une espèce de peinture, ni une école pour peintre et encore moins un thème d’art mais ses techniques sont enseignées comme dans l’école d’arts http://www.limart.fr/. C’est tout simplement une technique nécessaire pour mettre à l’aise un peintre. C’est une technique intermédiaire entre la peinture murale et les techniques contemporaines.

peinture.jpg

La fin du 14ème siècle marque l’apparition du chevalet ou plus proprement la peinture de chevalet. A cette époque, les peintres s’intéressent à la peinture sur panneaux, puis développent la peinture sur toile qui a besoin de support stable. Au 15ème siècle, l’utilisation du chevalet est vulgarisée. La nouvelle technique de peinture à l’huile a été facilitée.   

Les types de chevalets d’atelier

Pour le chevalet  d’atelier, il existe deux types très courants dont le trépied et le socle en H.
Pour le premier type, le chevalet d’atelier est construit de trépieds avec inclinaison ajustable. Deux pieds avant en un seul bloc qui supporte la toile puis un 3ème pied  à l’arrière inclinable pour une meilleure stabilité et de compacité au chevalet, aident à négocier le plan de la peinture et l’inspiration du peintre.

Les chevalets en socle H sont montés pratiquement sur un seul pied plus massif pour supporter des peintures plus larges et plus lourdes. Le support est généralement en position verticale dont il est possible de glisser de haut en bas selon le besoin.